Grognon …

Entre la science qui deviens une croyance, la vérité qui est une opinion, l’actualité partagée entre la bataille de chiffonniers pour les présidentielle française de 2022, la guerre en Ukraine qui fait tout pour nous donner un sentiment d’impuissance à ne pas pouvoir agir face à l’histoire qui semble s’écrire en ce moment même, la crise sanitaire qui semble s’arrêter faute d’intérêt politique et médiatique … et le changement climatique, l’écologie, arriver à sauver la planète l’humanité, traité comme un «non sujet» par tout ceux qui peuvent y faire réellement quelque chose …

J’en ai «Gros», pour reprendre l’expression d’une célèbre parodie des légendes arthurienne.

Une sorte de gros ras le bol, de saturation complète, de débordement, contre le quel j’ai envie de hurler très fort. De façon assez primaire, bestiale et brute.

Une première étape pas vraiment très constructive, qui as essentiellement l’espoir de faire de la place et d’extraire toute une accumulation d’énergie négative, avant de pouvoir attaquer des phases bien plus utiles et bénéfiques.

Plein d’idée qui ont du mal à sortir correctement

J’ai envie de parler de plein de choses, de mobilité, d’écologie, de technologie, de loisir, d’avenir et d’autres idée folles.

Mais aujourd’hui si plein de bout de brouillons s’accumulent, rien ne sort, ne me semble assez valable, intelligent, construit.

C’est juste un coup de gueule, contre une complexité et un manque d’intelligence artificiellement voulue, contre un monde malade (et pas que du COVID), la bêtise et l’individualisme humain qui l’entretien et les conséquences à en attendre.

Je repart grogner dans mon coin …

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.