JP Smet

«Johnny Hallyday est mort cette nuit». Voici les premiers mots qu’on craché mon poste de radio ce matin.

Et si c’était une chose largement prévisible au vue de son actualité récente, c’est toujours quelque chose de douloureux pour les proches et ceux qui l’appréciais.

Pour ma part je n’ai je n’ai jamais apprécié l’artiste, et ne me suis jamais intéressé à l’homme. Même si je lui reconnais volontiers ce statut de référence de la culture musicale française.

Ce que je regrette c’est la surenchère médiatique à la quelle nous allons être soumis.«Johnny» va être sur tout les écrans et les toutes les radios jusqu’a en avoir une overdose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *