1101011 1101111

Les ordinateurs sont des machines électroniques, et le principe fondamental de leurs fonctionnements est le courant électrique présent (1) ou absent (0) de leurs différents composants élémentaires.

Ce fonctionnement à deux états, ou binaire, d’un ordinateur lui donne une affinité particulière pour les puissances de 2, qui sont pour la machine des chiffres «rond».
(2 4 8 16 32 64 128 256 512 1024 2048 4096 8192 …)

Il est cependant rare, car cela ne reviendrait à compter que jusque 1, de faire un traitement avec un seul de ces éléments binaires (un Bit).
La convention étant de les regrouper par paquets de 8 pour constituer l’octet. 8 Bits = 1 Octet
Un octet pouvant contenir 2⁸ = 256 valeurs (de 0 jusque 255) différentes. Suffisamment pour faire des traitements intéressants.

Et si les traitements sont plus complexes ?
On multiplie les octets (par une puissance de 2) pour faire des «mots» de plusieurs octets.
Pour faire le parallèle avec mon article précédent, les CPU modernes traitent des mots de 2³ = 8 Octets = 32 Bits ou 2⁴ = 8 Octets = 64 Bits.

Une mémoire d’éléphant

Si quelques octets sont une valeur commode pour faire du traitement, cela devient vite étriqué quand il est nécessaire de faire du stockage, même de faible quantité.
Comme pour toutes unités modestes on utilise des multiples.

Mais si 1 km = 1000 m, 1 kg = 1000 g, 1 kw = 1000 w … cela est un peu moins simple dans le domaine de l’informatique.
Si l’on suit la logique humaine 1 ko = 1000 Octets, mais si on l’adapte à la logique informatique l’égalité 1 ko = 1024 Octets s’éloigne peu de la logique humaine, tout en étant bien plus facile à gérer par les ordinateurs.

On en arrive donc dans les années 80 à utiliser une logique informatique pour la multiplication des Octets.
1 ko = 1 024 Octet
1 mo = 1 024 ko = 1 048 576 Octets
1 go = 1 024 mo = 1 028 576 ko = 1 073 741 824 Octet

Le marché de l’octet

La logique informatique (Binaire) donne donc des «ko» plus gros que la logique Humaine (Décimale).
Mais il est commercialement plus rentable de vendre des «ko» plus petits, car cela permet d’en vendre plus : 7 % de plus par Gigaoctet (go) et 9 % par Téraoctet (to).

Les deux formats coexistant alors, avec des valeurs finalement différentes, avec des Kilos humains (1 ko = 1000 Octets) et des Kilos informatiques (1 ko = 1024 Octets).

Un nouveau système de notation a été définis, gardant les «ko», «mo», «go», «to» pour la notation humaine, et créant les «kio», «mio», «gio», «tio» pour la notation informatique. Ceci permettant une vraie distinction entre les deux valeurs, et évitant de bouleverser la notation commerciale.

Cette nouvelle notation, pour les kilos informatiques, n’est réellement utilisée que de façon exceptionnelle.

  7 comments for “1101011 1101111

  1. 6 août 2016 at 22 h 37 min

    Peu importe que le « Kio » soit utilisée de façon exceptionnelle, c’est la seule qui légitime.
    Kilo est le préfixe pour 1000, pour toutes les unités : mètres, grammes ou octets).

    Le fait que certains systèmes d’exploitations mal fichus l’utilise encore (en 2016, soit 18 ans après l’introduction de la nouvelle norme) pour désigner « 1024 octets » ne justifie pas son usage.

    (Et par ailleurs, le « k » de « kilo » est en minuscule, la majuscule est réservée au symbole « K » de « kelvin », l’unité légale de température, le « Ki » étant un symbole à deux lettres, est lui bien munie d’une majuscule)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9fixe_binaire
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Octet#Multiples_normalis.C3.A9s
    http://www.iec.ch/si/binary.htm

    • 7 août 2016 at 0 h 05 min

      Les habitudes ont la vie dure et c’est une réalité de dire que cette norme n’est aujourd’hui que moyennement respecté. Et puis 16 ans, c’est encore jeune, beaucoup d’électriciens parlent encore de Moyenne tension (MT) … qui n’existe plus depuis 1986. Ça laisse encore une grosse dizaine d’année pour se mettre à niveau.

      (Je viens de faire la correction typographique sur l’article)

      • 7 août 2016 at 15 h 57 min

        Oui, elle n’est pas respectée, mais c’est pas pour ça que c’est une bonne chose.
        Il y a encore des marques de disques durs qui prennent avantage de ça : ils affichent 1 To sur le disque, et l’utilisateur ne voit que 920 Go. Le téraoctet se trouve bien sur le disque, mais l’ordinateur devrait afficher 920 Gio, ou 1000 Go. C’est aussi une source de confusion sur les smartphones, au même titre que l’espace réellement disponible après que l’OS soit installé.

        Les écarts sont de plus en plus grands : de 2 % au niveau du ko/kio, à près de 10 % au niveau du To/Tio. C’est pas rien. Et des disques en To sont de plus en plus courants^^.

        Les deux préfixes existent et sont valides, mais chacun pour leur usage respectifs. Ils ne sont pas interchangeables sans refaire les calculs.

        (Sinon, le « k » est en minuscule, mais « M » et « G » et les autres sont en majuscules. Seul le « k » a un risque de confusion avec une autre unité. Les autres ne présentent aucune ambiguïté du genre)

  2. pierrecastor
    7 août 2016 at 18 h 48 min

    **Cette nouvelle notation, pour les kilos informatiques, n’est réellement utilisée que de façon exceptionnelle.**

    Heu, tout les systèmes informatiques que je connais utilisent la norme correct, seul windows est encore à la ramasse. Donc la norme est minoritaire sur les desktop, mais sur ce qui est serveurs ou autres, la distinction Ko et Kio est bien la.

    • 8 août 2016 at 21 h 23 min

      Les choses semblent être un peu moins claire que ça.
      Sur un même fichier de 24 518 125 Octets = 23,38 Mio = 24,52 Mo, plusieurs applications que j’ai testé parlent toutes en «Mo», certaines à raison, d’autre à tort.

      iOS, Nautilus et Thunar (ces deux derniers étant des explorateurs de fichiers sous Gnu/Linux) nomment correctement les Mo.
      Thunderbird, LibreOffice et deux versions de Windows (que j’ai pu tester se trompant d’unité.
      La commande «ls -lh» se contentant de me donner «24M» ce qui n’est l’arrondi d’aucune des deux valeurs.

      Je n’ai pas fait l’essai sous Android ou Mac OS, n’en ayant pas à proximité immédiate. Mais il y a bien, encore aujourd’hui, l’utilisation d’une même notation pour ces deux valeurs (même si cela ne devrait pas être le cas)

      • MSPE
        25 août 2016 at 18 h 07 min

        ls donne en tous cas une valeur tronquée, pas arrondie
        ls -h donne du base 2
        ls –si donne du base 10

        • MSPE
          25 août 2016 at 18 h 16 min

          Au temps pour moi, je viens de retester et je ne comprends pas son truc ni arrondi ni tronqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *