Auto-Hébergement, la bonne idée ?

Il y a eu, à mesure du temps, de nombreux sites différents sur slowbrain.net, avec de nombreuses formes du très sage WordPress actuel à des étrangetés de la publication en ligne, passant même par quelques essais personnels (que certains optimistes pourrais même voir comme artistiques)

Tous étaient des constructions techniques, pas nécessairement très impressionnante, mais dont je retirais une certaine fierté toute personnelle : C’est moi qui l’avait fait !

Ils était pour la plupart des déserts à contenus (oui, en comparaison, il y en a beaucoup ici) et était auto-hébergé. Ce que n’est pas celui-ci

Mais c’est quoi ?

Même si il est souvent utilisé à sens unique, internet est par conception complètement réversible. L’auto-hébergement consiste à utiliser cette capacité pour installer un (petit) serveur informatique sur sa connexion internet personnelle, et donc à rendre accessible du contenu à partir de cette connexion vendue pour en recevoir.

C’est une pratique qui, suite à la généralisation de le surveillance de tout niveau sur internet, se popularise grandement

Effectivement, l’auto-hébergement permet une maitrise absolue aussi bien sur le matériel que le logiciel, souvent pour un cout réduit (Les besoins individuels étant finalement très faible, une toute petite machine, peu chère et peu consommatrice en énergie suffit largement)

Une bonne idée ?

Même si c’est une pratique largement prôné dans le milieux des informaticiens en soif de liberté, et que nombre de tutoriaux fleurissent ici et là pour d’auto-héberger, je suis tombé il y a peu sur quelques avis intéressants : ici ou .

L’auteur y explique, bien mieux que je ne le pourrais moi même, toutes les difficultés, souvent ignorées, pour arriver à obtenir la qualité de service maintenant exigée pour ces services internet indispensables pour notre quotidien.

L’auto-hébergement ne répondant finalement que très difficilement à ces demandes, pouvant même se révéler dangereux.

Et si j’externalise l’hébergement de mon blog, et que j’arrête d’envisager d’auto-héberger un jour mon mail, c’est que je suis en accord avec ce point de vue.

Abandonner l’auto-hébergement

Il y a cependant un point, important à mes yeux, qui n’est pas abordé par ce message. Une chose pour la quelle l’auto-hébergement est pour moi une nécessité, un indispensable. Une raison qui me pousse à toujours vouloir continuer à en faire, et même à encourager les gens à  en faire.

Il permet aux gens à apprendre comment le monde numérique fonctionne

Et au vue de la somme d’absurdité que l’on voit un peu partout, et de l’abysse de connaissance globales sur ces technologies, c’est bientôt une chose qui va devenir vitale si ce n’est pas déjà le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *