Android : La machine

C’est une «Lenovo Tab3 7 Essential», un modèle bas de gamme, présentant des caractéristiques modestes pour un tarif raisonnable, et qui devrait être bien suffisante pour mes essais.

Découverte

Pour moins de 100€ j’obtiens une petite boite, et quelques menus problèmes en caisse qui me rappel, si je venais à l’oublier qu’informatique et grande surface est un mauvais mariage.

  • 1 Gb de ram
  • 16 Gb de stockage
  • CPU Mediatek MT8127 1,3Gzh (Quad core)
  • Android 5.0
  • Écran 7″ 1024×600

Les caractéristiques sont en rapport du prix.

La boite contient sobrement : La tablette, Un chargeur type téléphone portable et son câble USB, ainsi que deux livrets, un pour la garantie, et un démarrage rapide très sommaire.
Sans fioriture, mais l’essentiel honorablement présent. Juste deux étiquettes promotionnelles, mettant en avant les caractéristiques essentielles de l’engin, qui sont dispensables.

Démarrage

La connexion d’un chargeur lui donne un sursaut, m’indiquant alors le niveau de batterie avant de repartir dormir.

Un appui bref la réveille, et la configuration initiale s’affiche.

  • La langue
  • La sélection du Wifi (que j’ignore, malgré un avertissement)
  • Le réglage de l’heure (avec un classement étrange des zones horaires)
  • Mon identité (Nom et Prénom)
  • Quelques questions de confidentialité sur les «Services Google»

Cette configuration initiale se poursuit par la demande de création d’un compte chez le constructeur (ce que je ne fait pas).

Petit tour du propriétaire

Bon, ça y est, après deux heures de déballages, à prendre des photos et à rédiger ces petites lignes (en essayant de les rendre digestes malgré leur intérêt) me voici enfin arrivé sur le système. Et même si pour le moment c’est tout joli, tout fluide, il faut bien avouer que ça fait pas grand-chose …

On trouve une flopée d’applications de toute sorte (dont un anti-virus) dont la majorité me demandent de configurer le Wifi. Il faut reconnaître que dans le lot beaucoup sont des applications Google prévue pour fonctionner avec les serveurs de la société (ce qui est on ne peux plus logique).

Mais que me reste il finalement ?

  • Une calculatrice simple
    Pratique. Les tablettes Apple n’en ont pas en natif et c’est un manque, mais ce n’est pas ce qui va m’occuper des heures
  • Chrome – Le navigateur web
    Super … quand j’aurais un serveur web sur la machine. Je sais même pas si ça existe.
  • Musique
    Première bonne nouvelle, et utile cette fois.
    Ça fait un peu gros comme lecteur de musique, et il faut voir si ça gère le FLAC, mais ça peu être utile.
  • Contact – Le carnet d’adresse
    Simple et utile. À voir ce que l’application a dans le ventre, mais ça fait partie des fonctions attendue d’un assistant électronique personnel

Bon, pour le moment, mis à part charger (lentement) elle ne sais pas faire grand-chose d’utile. Mais je ne suis qu’au tout début du potentiel d’exploration de cet univers.

Petit clavier

En attendant de pouvoir trouver comment faire avaler des applications à la tablette en l’absence de réseau (bah ouais, c’est le jeu) j’ai fait une petite expérimentation rapide : J’ai branché un clavier USB (via un petit adaptateur pour que ça se branche sur le connecteur Micro USB).

Et si le clavier fonctionne tout simplement (bon en QWERTY, mais j’ai vraiment pris 25 secondes pour tester), la souris aussi : Un petit pointeur apparais à l’écran et permet de manipuler la bête. On vois que l’interface n’est pas prévue vraiment pour, mais ça fonctionne quand même pas si mal.

Android qui est arrivé à m’arracher un premier vrai sourire. J’ai l’impression que je vais bien m’amuser finalement.

Post navigation

  2 comments for “Android : La machine

  1. pierre
    18 avril 2017 at 8 h 30 min

    bonjour,

    je cherchais à suivre ton blog mais je ne trouve pas de lien RSS.
    Pourrais tu mettre l’adresse à disposition stp ?

    merci d’avance.
    Bonne continuation.

    • 23 avril 2017 at 10 h 07 min

      Bonjour.
      Avec quelques jours de décalage, je viens de mettre à jour le site. Les flux de syndications doivent apparaître dans le bandeau latéral droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *